Comment réussir le contrôle anti pollution à Lille ?

Le contrôle antipollution est un point de contrôle complémentaire au contrôle technique. Il s’agit de mesurer la quantité d’agents polluants dégagés par votre voiture. Dans la ville de Lille, l’échec au contrôle anti pollution de son véhicule peut être une raison suffisante pour se faire recaler lors de la visite technique. S’en suivent alors plusieurs étapes aussi
onéreuses que fatigantes : les réparations et la contre-visite. Pour éviter tous ces désagréments et réussir du premier coup le contrôle anti pollution à Lille, voici quelques conseils qui ont fait leurs preuves.

Choisir un centre de contrôle agréé
La première chose à faire pour réussir son contrôle anti pollution à Lille est de se rendre dans un centre de contrôle technique agréé par le Ministère du Transport. Durant la visite, le contrôleur technique prélèvera du gaz d’échappement pour effectuer deux mesures. La première mesure donnera la quantité de monoxyde de carbone et la valeur lambda du gaz
d’échappement en calculant la proportion entre le carburant et l’air. La deuxième mesure sera celle de l’opacité de la fumée. Une fois cet examen terminé, le centre de contrôle doit donner un PV spécifique au propriétaire du véhicule. Notons que le contrôle anti pollution
ne se fait pas obligatoirement en même temps que la visite technique périodique tous les deux ans, mais un délai de 11 à 12 mois après est imposé.

Poser la vignette Crit’air
Les gaz émanant du transport routier sont l’une des principales causes de la pollution atmosphérique. Dans l’optique de lutter contre la pollution, de mieux gérer la circulation, de favoriser l’utilisation de toutes les voitures et d’améliorer la santé publique, la vignette Crit’air ou « certificat qualité de l’air » a été mis en place par le Ministère de la Transition écologique et solidaire. Selon le type de votre véhicule, vous serez affecté dans l’un des 6
classes de certificat qualité de l’air. Par exemple, les voitures hybrides auront la classe 1 tandis que les voitures anciennes auront les classes 5 ou 6. Dans la métropole lilloise, cette vignette est obligatoire depuis juillet 2017, en particulier lors des jours de pic de pollution.
Donc, ce petit autocollant vous donnera un petit coup de pouce pour réussir le contrôle anti pollution à Lille.

Faire un entretien quotidien
Pour réussir un contrôle anti pollution à Lille sans équivoque, la meilleure façon est l’action préventive : entretenir et réparer pour toujours respecter les normes anti pollution. Il est donc important de toujours réviser sa voiture et notamment le catalyseur, l’encrassement du filtre à air, la pompe d’injection, la sonde lambda, la carburation ou encore la
pneumatique. Il faut également régler l’allumage et contrôler le pot catalytique. Votre garagiste pourra vous éclairer encore plus quant à ces vérifications. Pour terminer, la dernière astuce est d’adopter une éco conduite. Cela suppose de rouler ni trop lent ni trop rapide, d’éviter les coups de frein et les fortes accélérations, de respecter le Code de la
route. Un geste quotidien qui permettra de moins polluer et de sauvegarder l’environnement.

Auteur de l’article : admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *